12 juillet 2008

Annie Ernaux

Annie Ernaux, née à Lillebonne le 1er septembre 1940, est une écrivaine française. Agrégée et professeur de lettres modernes maintenant à la retraite, Annie Ernaux a passé son enfance et sa jeunesse à Yvetot, en Normandie. Elle est née dans un milieu social plutôt modeste : ses parents étaient d’abord ouvriers, ensuite petits commerçants. Contrairement à ses parents, Annie Ernaux allait régulièrement à l’école et apprenait bien. Elle a fait ses études à l’université de Rouen. Elle est successivement devenue institutrice,... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2008

Paul Auster : la nuit de l'oracle

Résumé : Après un long séjour à l'hôpital, l'écrivain Sidney Orr reprend goût à la vie. Mais il est accablé par l'ampleur de ses dettes et par l'angoisse de ne pas retrouver l'inspiration. Un matin, il découvre une nouvelle papeterie au charme irrésistible. Il entre, attiré par un étrange carnet bleu. Le soir même, dans un état second, Sidney commence à écrire dans ce carnet une captivante histoire qui dépasse vite ses espérances. Sans qu'il devine où elle va le conduire, ni que le réel lui réserve les plus dangereuses... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 12:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 juillet 2008

Sourifleur : le retour de la souris

Me voilà à nouveau active après une semaine de congé-maladie (rhume des foins et vilaine conjonctivite) suivie d'une petite semaine reposante à la côte (belge). Le bon air de la mer a fait des merveilles! Je suis en pleine forme pour vous poster quelques nouveaux articles et venir vous ajouter des petits commm's! A bientôt! Sourifleur
Posté par Sourifleur à 12:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 juin 2008

Paul Auster : la musique du hasard

Séparé de sa femme et de sa petite fille, Nashe se retrouve libre, et riche de 200 000 dollars. Il choisit l'espace - l'espace américain des " road movies ", immense et vide. Jusqu'au jour où la musique du hasard lui suggère une autre aventure : tout miser sur une seule carte... A une liberté vertigineuse va alors succéder, par la grâce de deux milliardaires fous, Flower et Stone, la plus absurde des contraintes. C'est encore de personnages fascinés par leur propre anéantissement que nous entretient l'auteur de... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 juin 2008

Paul Auster

Né à Newark, Paul Auster passe de nombreux week-ends dans l'appartement new-yorkais de ses grands-parents. Dès l'âge de 13 ans, il rédige de petits récits, des poèmes, et décide de devenir écrivain. Etudiant, il publie des articles sur le cinéma dans la revue Columbia Review Magazine. Diplômé de la Columbia University, Paul Auster part aussitôt pour la France, où il exerce dans un premier temps le métier de traducteur - de Mallarmé, Joubert, Sartre, Simenon. Il se plonge dans la littérature européenne. En 1979, le jour du décès de... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 09:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 juin 2008

Philippe Claudel : quelques-uns des cent regrets

"Roman poignant où par petites touches l'amour filial est exploré avec une extrême délicatesse, une surprenante réserve, une dureté sensible, une pudeur vraie. Un homme d'une trentaine d'années revient dans la ville de son enfance, triste bourgade inondée du nord de la France, pour l'enterrement de sa mère qu'il n'avait pas revue depuis seize ans. Un mystère plane sur cette femme blonde, effacée et démunie, mère célibataire dès l'adolescence. L'agressivité de son fils vis-à-vis d'elle, nourrie de « peines jamais guéries », se... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 09:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

24 juin 2008

Philippe Claudel : le monde sans les enfants

Les enfants aujourd'hui ne s'en laissent pas conter, mais ce sont néanmoins des enfants, avec leurs angoisses, leur naïveté, leurs interrogations, leurs espoirs. Ces histoires, souvent cocasses et drôles, leur ouvrent une fenêtre poétique et parfois philosophique sur le monde. Au fil des pages, on croise des fées maladroites, des balayeuses de soucis, des chasseurs de cauchemars, des fillettes qui inventent des vaccins pour rendre les gens heureux, et d'autres personnages pleins de tendresse. Toujours avec pudeur et émotion,... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 09:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 juin 2008

Dorothy Parker : comme une valse

" Je suis le seul être vivant réveillé pendant que le reste de l'humanité est en train de dormir ", constate la narratrice d'Heures blêmes, première nouvelle du livre. D'emblée, l'auteur donne le la : ses monologues et pas de deux oscillent entre ivresse et neurasthénie. Belle, célèbre, puis oubliée, Dorothy Parker (1893-1967) n'ignore rien des " petites ironies de la vie ". En quatre, dix pages ou quelques mots, ses personnages deviennent plus réels que votre voisine de palier ; on n'est pas près d'oublier Madge... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 09:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 juin 2008

Bufalino : deux oeuvres intéressantes

voici ce que dit l'auteur de son livre : « Calendes grecques » se dit, comme chacun sait, de jours impossibles, qui jamais n’existeront. Il s’agit ici de jours qui n’ont jamais existé ou ont existé différemment, et que l’auteur invente au fur et à mesure, en développant la parabole d’une vie imaginaire. Imitant ces estampes populaires où sont représentés les divers âges de l’homme du berceau à la tombe, le long d’un escalier qui monte et qui descend. » voici un extrait du livre : « Puis, un matin, se sentant à l’étroit dans cet... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 10:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 juin 2008

Gesualdo Bufalino

Gesualdo Bufalino (1921-1996) n’a que rarement quitté sa ville natale de Comiso, dans le sud de la Sicile, où il fut enseignant. Ce n’est que la soixantaine venue qu’il publia son premier livre, Le Semeur de peste, qui l’imposa d’emblée comme un grand écrivain. Bufalino est l’héritier d’une littérature sicilienne dont les deux pôles pourraient être Le Guépard de Lampedusa et les récits de Sciascia : d’une part le vertige d’une culture insulaire pénétrée de multiples apports étrangers, de l’autre la spirale d’une enquête dans le... [Lire la suite]
Posté par Sourifleur à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]