Me voici installée dans ma nouvelle maison et je m'y sens vraiment bien. J'y dors mieux et j'ai continué à lire des histoires fantastiques pendant mes moments de pause. Je recommence à exécuter mes tâches ménagères mais je dois encore beaucoup me reposer à cause de mes tendinites (en voie de guérison, ouf!) et de mon burnout actuel, et varier tant que se peut, mes activités.

Je profite donc d'un moment de repos pour vous présenter le 13 ème volume de la série "the mammoth book of best new horror" qui contient de bonnes histoires mais qui dans l'ensemble, m'a moins plu que le volume lu précédemment (volume 10).

téléchargement

Voici les titres (toujours non traduits mais pour certains,indiqués en anglais et français dans les anthologies françaises) repris dans ce volume avec en prime, un mini résumé que j'ai concocté à votre attention.

Mark of the Beast (Chico Kidd): Très différente de la seconde histoire de cet écrivain (excellente, celle-là!) reprise dans ce recueil (voir le dernier titre), ce récit de loups-garous, un "bon" et un "mauvais", incarnant le combat sempiternel entre le bien et le mal, ne m'a guère passionnée. Le capitaine Da Silva, personnage secondaire récurrent dans les deux récits joue également un rôle plus intéressant à Venise qu'en Inde où se déroule la présente action.

Crocodile Lady (Christopher Fowler): quand un enfant disparait dans le métro au cours d'une excursion scolaire, imaginez la panique ressentie par son institutrice. Mais le petit Connor a de la chance, sa maîtresse ne perd jamais le nord. 

All for sale (Ramsey Campbell): un touriste se retrouve emprisonné dans le labyrinthe d'un marché nocturne

The two Dicks (Paul Mc. Auley): une biographie alternative d'un célèbre auteur de science-fiction soulignant les déboires de l'écrivain et son désir de liberté. Je n'ai pas aimé ce récit trop sec.

By her hand, She draws you down (Douglas Smith): une femme vampire tue ses victimes en utilisant leur portrait.

O Death, Were is Thy Spatula? (Poppy Z.Brite): quand un gourmet perd son chef favori, il est prêt à tout pour goûter à nouveau les plats que ce dernier lui préparait.

Go to kill them all (Dennis Etchison): quand on met tout en oeuvre pour gagner un jeu télévisé, la surprise peut être mauvaise.

No more A-Roving (Lynda E. Rucker): un touriste blasé s'installe dans un coin déserté ; le lieu où il a choisi de se poser s'attache à lui.

First, catch your Demon (Graham Joyce): une transformation sexuellement transmissible

Pump Jack (Donald R. Burleson): même les puits de pétrole peuvent être hantés!

Outfangthief (Gala Blau): l'histoire d'un enlèvement par des pervers. Un récit gore et d'une noirceur totale.

The lost District (Joel Lane): un amour éteint dans une bourgade éteinte.

Simeon Dimsby's Workshop (Richard A. Lupoff): un écrivain d'histoires d'horreur fait appel à un illustrateur très particulier...

Our temporary supervisor (Thomas Ligotti): une parodie très fine basée sur le milieu du travail. L'horreur est discrète mais omniprésente. Un de mes récits favoris.

Whose ghosts these are (Charles L. Grant): un policier tueur en série. Je n'ai pas aimé ce récit trop opaque.

Shite Hawks (Muriel Gray): une histoire de poupée maléfique qui ne m'a guère emballée.

Off the Map (Michael Chislett): Ici le lecteur découvre un endroit curieux.

Most of my Friends are two-third water (Kelly Link): une femme se transforme en la femme idéale qui obsède son ami Jak. Qu'est-elle?

City in Aspic (Conrad Williams): Venise, une chambre de torture et un fantôme. Trois ingrédients pour une histoire qui tient la route.

Where all things perish (Tanith Lee): une sorcière lance un sort qui se retourne contre elle. Une belle histoire gothique.

Struwelpeter (Glen Hirshberg): Quatre enfants jouent à de vilains jeux, Peter, l'un d'entre eux est différent.

Cleopatra Brimstone (Elizabeth Hand): Une très belle histoire. La vie flambante et éphémère d'une femme-papillon. 

Cats and Architecture (Chico Kidd): Encore Venise, encore le capitaine Da Silva, aux prises d'un nécromancien et d'un démon contrarié. Une bonne histoire, pour finir en beauté.

 

images