15 décembre 2009

Nicci French : les morsures du doute

untitled

Ici les amateurs du genre découvriront trois petites nouvelles bien savoureuses;

Elles sont parties : Joey a presque neuf ans. Cette petite fille vit une vie très tranquille avec son papa, chauffeur de poids lourds, sa maman toujours malade, son grand frère Stevie et sa grande soeur Allison. Et pourtant, Cathy, la jeune fille au pair disparaît en laissant toutes ses affaires là-bas.  Un jour, une dame vient chercher Joey à l'école et l'emmène avec elle et son chat Pippin. Sa soeur a été retrouvée morte. La petite ne comprend pas pourquoi elle doit quitter sa maison. Elle aimait tant les chocolats chauds et les petits câlins que lui donnait son papa quand il dormait gentiment près d'elle. Elle regrette même l'autre petit chat, Minnie disparu lui aussi après avoir griffé par inadvertance, le chef de la famille.

Chagrin : Max âgé de 10 ans vient de perdre son jeune frère Rory. Le petit frère s'est noyé accidentellement dans la piscine près de la villa que ses parents avaient louée pour les vacances. Très éprouvé par ce deuil, leur père, Rick, sur le conseil de sa femme Stella, entame une thérapie qui n'aboutit à rien. A la maison, tout le monde vaque à ses occupations habituelles dans le silence le plus profond, jusqu'au jour où Stella, convoquée à l'école de son âiné apprend que celui-ci est devenu fort désagréable avec son institutrice et avec ses condisciples. L'arrivée de Janet, la grand-mère paternelle de l'enfant agit comme un catalyseur. Les langues se délient, les rancoeurs éclatent, le doute et la suspicion s'installent et peu à peu la vérité se fait jour..

Un cadeau : ce Noël-ci promet d'être somptueux puisque la jeune maîtresse de maison a concocté un plat de rêve et n'a pas lésiné sur les cadeaux à offrir. La soirée se passe pour le mieux jusqu'au moment de l'accident : Trevor, le mari infidèle tombe malencontreusement dans l'escalier qui conduit à la cave en allant chercher une bouteille de vin et se tue. Mais pourquoi l'infortuné époux avait-il aussi refusé le divorce à tout prix?

Mon avis : Là où l'innocence la plus ingénue côtoie la peversité, là où règnent le doute et la suspicion mutuels, là où un esprit machiavélique prévoit tout jusque dans les plus petits détails, le lecteur le plus averti ne peut que se laisser entraîner dans cette ambiance malsaine où le Mal à peine esquissé mais omniprésent le précipitera vers une finale propre à lui  glacer les sangs. Ce petit livre est fort intéressant malgré sa froideur clinique.

Posté par Sourifleur à 11:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Nicci French : les morsures du doute

    Eh bien, voilà une série de nouvelles bien corsées de perversions et de haines. Mon sang se glace rien qu'à lire tes compte-rendus très suggestifs!

    Posté par sybilline, 15 décembre 2009 à 20:28 | | Répondre
  • Il n'a pas l'air bien gai ce bouquin. Mais il est sans doute passionnant. Je le note.

    Posté par Fantasio, 16 décembre 2009 à 07:17 | | Répondre
  • J'ai lu un ouvrage du duo il y a quelques temps qui m'a un peu laissé sur ma faim. Peut-être l'occasion de récidiver et de me réconcilier avec eux. A moins que me conseille un titre génial !!

    Posté par Constance, 21 décembre 2009 à 18:13 | | Répondre
  • Bonjour Constance, moi aussi j'avoue ne pas trop aimer les romans de ces auteurs (l'histoire est souvent bien entamée, mais à la fin, elle perd souvent tout intérêt, par contre, ces nouvelles ne sont pas mauvaises.

    Posté par Sourifleur, 29 décembre 2009 à 14:43 | | Répondre
  • je n'ai lu qu'un seul roman de nicci french et j'en ai encore la chair de poule - je ne suis pas certaine de rééditer cette expérience ayant très mal dormi après avoir lu ce thriller, et de ce que je lis dans ton billet - tu as très bien mis le doigt sur le style du duo : sous un air de parfaite innocence, la haine et la perversité

    Posté par niki, 30 décembre 2009 à 13:45 | | Répondre
  • Deux thriller notés en moins d'une minute, à ce rythme là je vais rapidement être recouverte de livres frissonnants et intrigants ! les résumés me font vaguement penser à La souris bleue. J'avais adoré ce livre !

    Posté par Hathaway, 11 janvier 2010 à 18:11 | | Répondre
  • ...

    Juste un petit coucou....

    Posté par Suzanne, 23 janvier 2010 à 19:29 | | Répondre
  • Merci Suzanne (et les autres); je suis dans une période de re-lecture donc pas de nouveaux posts pour l'instant, mais je reviendrai bientôt, c'est sûr! D'ailleurs, une nouvelle PAL m'attend!

    Posté par Sourifleur, 26 janvier 2010 à 17:00 | | Répondre
Nouveau commentaire